Home Albums

Accroche toi aux branches

 

accroche toi

 

 

 

 

1: Militant

2: Discours

3: Un monde solidaire

4: Tremblante

5: Il était une foi dans les broussailles

6: La place de mon village

7: Y a pas de méééééé

 

cliquer sur un titre dans le player a droite pour l'écouter

 

DISCOURS

DA BE DI BE DA BE DI....

JE N'AVAIS PAS 17 ANS

QUAND MITTERRAND FUT PRESIDENT

C'ETAIT MARRANT DE VOIR LES GENS

SE RACCROCHER A SON TALENT

J'OSAIS MEME PAS IMAGINER

LA PRATIQUE DE SES BELLES IDEES

OR J'AI VU DES GENS S'ELOIGNER

TRES LOIN DE LA REALITE

DA BE DI BE DA BE DI....

JE N'AVAIS PAS 25 ANS

QUAND MITTERRAND FUT PRESIDENT

DECEVANT DE VOIR DES GENS

AUSSI A L'AISE AVEC L'ARGENT

ON N'POUVAIT PAS S'IMAGINER

DETOURNEMENTS ET FAUX BILLETS

NON C'EST SUR T'AS PAS REVE

PAS DE CEINTURE TU VAS CREVER

DA BE DI BE DA BE DI....

JE N'AVAIS PAS 28 ANS

QUAND JACQUES CHIRAC SORTIT LES DENTS

Y SERA JAMAIS PRESIDENT

DISAIT MON PERE C'EST UN PERDANT

TANT DE CASSEROLES AU BOUT DES MAINS

CA VAUT TROIS ETOILES AU MICHELIN

MAIS PAS BESOIN D'CHERCHER JOSPIN

J'PREFERE DORMIR DANS MON PETRIN

DA BE DI BE DA BE DI....

JE N'AVAIS PAS 35 ANS

QUAND I'AI ENTRAPERCU LE PEN

C'EST AFFLIGEANT DE VOTER BLANC

CA FAIT SORTIR TOUS LES MECHANTS

QU'EST CE QUE J'DIRAI A MES ENFANTS

SI J'RENCONTRAIS LE PRESIDENT

LA LANGUE DE BOIS MEME EN VERLAN

IL FAUT QU'CA CESSE IMMEDIATEMENT.

Un monde solidaire

A tous ces gamins des rues

Qui ne connaissent que la haine

Hôtels de passes hommes d'affaires

Tant de clients à foutre en l'air

Cette chanson n'est pas la mienne

Elle est le fruit du bon temps

Pour un monde solidaire

Pas comme avant

A tous ces ados militaires

Qui ne connaissent que la guerre

La kalache au bout des doigts

Comment en est on arrivé là ?

Refrain

Refrain

A toute ces femmes du monde

Oppressées à coups de frondes

Du Tenere dans les cités

Jusque dans les quartiers huppés

Refrain

A tout ces peuples minoritaires

Démocratures totalitaires

La terre explose le sang innonde

Les pompiers de l' humanitaire

Refrain

A toutes ces guerres de religion

Qui ne connaissent comme seule passion

La vérité le pouvoir les dollars

Dans les camps rien de beau à voir

Refrain

A tous ces pays qu' on a sucé

Et ça depuis des éternisés

Ils se réveillent la gueule de bois

ça met l'occident aux abois

Refrain

De Cancun jusqu'à Genève

Des paysans se soulèvent

Produire se nourrir de sa terre

Y'a rien de plus élémentaire

Refrain

Est on prêt à renoncer

A tous nos petits privilèges

Pour un monde unifié

Egalité Fraternité

Tremblante

Un jour j'ai tremblé

Etrange idée

La mort était dehors

Patiente attendait

lls sont entrés

En bottes cirées

Tous à compter

La viande à bon marché

Un Jour J'ai tremblé

Etrange idée

Le ministère t'appelle

Pour t' expertiser

Ils sont entrés

Pour t' rassurer

Pas t'inquiéter

La viande à bon marché

Les oreilles poinçonnées

Fou à lier

Je les aurai tous tuer

Quand ça ricanant

Ils sont entrés

Pour la faire monter

A la fourche à fumier

La viande à bon marché

Je les ai vu partir chez le boucher

Ou bien se faire broyer en pots pour bébé

La ferme déserté

La vie qui s'arrêtait

Je les vois ricaner

La viande à bon marché

Hum hum hum

Tu l'as acheté

T'en as mangé

C'est pas sorcier

La viande à bon marché

IL ETAIT UNE FOIS...

 

ON LE VOYAIT COURIR DANS LA LANDE

UNE FAUCILLE A LA MAIN

IL N'ACCROCHAIT JAMAIS UNE BRANCHE

SURVIVRE, TEL ETAIT SON DESTIN

C'ETAIT LE ROBIN DES BROUSSAILLES

IL METTAIT LES RICHES SUR LA PAILLE

LES PAUVRES SE SENTAIENT Sl BIEN

DANS LA CHALEUR DU CREUX DE CES MAINS

IL VOULAIT VOIR LA VIE EN ROSE

IL NE CRACHAIT PAS SUR LE ROUGE

IL SE DEJOUAIT BIEN DES BLEUS

IL S'ADONNAIT PARFOIS AU JAUNE

ON LE VOYAIT SAUTER DE BRANCHES EN BRANCHES

UNE TRONCONEUSE A LA MAIN

IL NE TOMBAIT JAMAIS SUR LES HANCHES

IL CONNAISSAIT SI BIEN SON CHEMIN

C'ETAIT LE ROBIN DES BOUTIERES

IL SORTAIT LES GENS DE LA GALERE

NOUS ON SE SENTAIT SI BIEN

DANS LA CHALEUR DU CREUX DE SES MAINS

REFRAIN

REFRAIN

SI UN JOUR AU COIN D'UN CHATAIGNIER

T'AVAIS LA CHANCE DE LE CROISER

DEPOSE LUI UN PEU DE PAIN

POUR QU'IL PUISSE TENIR JUSQU'A DEMAIN

SI POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS

TU LE VENDAIS POUR LE MITARD

ON SERA LA ET ON RESISTERA

ON FERA TOUT ON LE LIBERERA

REFRAIN

Sur la place de mon village

Sur la place de mon village

Y'a le coiffeur qu'est malheureux

Faudrait lui refaire son carrelage

Mais ça pourrait faire des envieux

Sur la place de mon village

Y'a des pompiers qui partent au feu

Ils rentrent tous dans le cirage

La sirène ça dérange un peu

Alors regarde, regarde un peu .

Tous ces gens qui sont malheureux et solitaires

Quand j' pense à tous ces fonctionnaires

Que je croyais tous solidaires

C'est la poste qu'on enterre

Sur la place de mon village

Y'a l'bistrotier qui de démène

On peut plus rien organiser

Y'a des voisins c'est pas la peine

Sur la place de mon village

Y'a l'bureautier qu'est optimiste

Mais faut pas qu'il soit solidaire

S'il veut bien rester populaire

Alors regarde, regarde un peu

Tous ces gens qui sont malheureux et solitaires

Quand j' pense à tous ces pères et mères

 

Que je croyais tous solidaires

C' est l'école qu'on enterre

Sur la place de mon village

Y'a l'comité tout essoufflé

Qu'essaye encore d'organiser

Les toutes dernières festivités

Sur la place de mon village

Y'a des gens bien intentionnés

Qui vont chacun de leurs langages

Arriver à tout faire foirer

Alors regarde, regard un peu

Tous ces gens qui sont malheureux et solitaires

Et quand je pense à tous ces maires

Que je croyais tous solidaires

C'est le village qu'on enterre

Sur la place de mon village

Y'a encore tout à imaginer

Faudrait surtout pas laisser la place

A des gens mal intentionnés Alors j' regarde, j' regarde un peu ...

Ces gens qui pourraient être heureux ...

Et solidaires ...

 
 

Même pas mal !

Accroche toi aux branches

Chalailles et bourdigas